Accueil > Recherches > Terrestres
Recherches terrestres


Février 2011 - Un partenariat entre l'OCA et le GRAMASA PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 13 Juin 2011 10:02

 

Dans le cadre du module « patrimoine » de l’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA), l’Office National des Forêts (ONF)  vient de passer une convention avec l’association GRAMASA pour inventorier, géolocaliser et décrire les ouvrages du « Mur de l’Atlantique » situés sur le littoral Aquitain.

L’objectif de ce projet de l'OCA, porté par l'ONF et le BRGM, est d’obtenir un état précis sous SIG des ouvrages sur le plan :
- technique afin d'assurer la sécurité du public en particulier ;
- patrimonial ;
- historique ;
- de la richesse écologique inféodée à ces ouvrages (faune et flore).

 

Voir l'article complet sur le site de l'OCA...

 
Ar.42a - Août 2010 - Pyla - Poste de direction de tir PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 09 Septembre 2010 03:43

Le but de l'équipe du GRAMASA était de mesurer l'intérieur de ce bunker de type 636a. Ce dernier travail clôturait une série de visites qui nous ont permis d'étudier en détail ce bloc essentiel pour le système défensif du Bassin d'Arcachon.

En effet, sa vue imprenable sur l'entrée de la baie lui permettait de diriger le tir des quatre obusiers positionnés sur la colline de l'Eden (Ar.42). Il abritait également le poste de commandement des deux autres batteries construites à la pointe du Cap Ferret (Ar.33) et à hauteur de la maison fôrestière des Gaillouneys (Ar.47).

 

 
Ar.44 - Février 2010 - Pyla - Casemate pour pièce de campagne PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 20 Février 2010 00:00

Il a fallu une matinée complète à six membres du GRAMASA pour effectuer les mesures et la couverture photographique de ce bloc imposant situé en première ligne à Pyla sur Mer.

Achevée en 1943, cette casemate de type 611, qui portait le numéro 08 dans la position, abritait un canon de campagne hollandais de 75 cm. En situation de tirs, les douilles étaient évacuées dans une fosse située sous le local de combat. La photo de droite montre la trappe permettant d'y accéder.

Le travail dans et surtout autour du blockhaus va se poursuivre avec l’accord des propriétaires.

Le terrain renferme encore plusieurs éléments significatifs comme un tobrouk aujourd’hui enfoui. Des sondages vont être nécessaires pour localiser et étudier ces structures.

 
Ar.44 - Juillet / août 2009 - Pyla - Abri de cantonnement PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 24 Septembre 2009 21:26

Cette étude s'est déroulée sur deux mois dans une propriété du Pyla.

Trois jours ont été nécessaires simplement pour pouvoir entrer dans ce blockhaus condamné depuis 1950.

Il a fallu notamment creuser un puits de près 3 mètres de profondeur, aujourd'hui comblé, puis percer 25 cm de béton coulé autour de la grille d’entrée.

Tous les éléments recueillis n’ont pas encore été exploités, néanmoins, des avancées significatives ont déjà été réalisées :

- dans l'étude de ce point d’appui encore peu connu ;

- dans la chronologie des constructions dédiées au système défensif de la baie d'Arcachon.



 
«DébutPréc12SuivantFin»

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL
 

Identification

Réservé aux membres du GRAMASA